La première cérémonie des awards est là. N'oubliez pas de voter pour le premier tour avant le 22 juillet !
La loterie rp a ouvert. Inscription jusqu'au 25 juillet pour tenter l'aventure !
Sujet commun: A Mapo-gu, le seoul waterbomb festival bat son plein !
N'oubliez pas de soutenir le forum en allant voter sur les top-sites
On parle de conflits et de haine dans l'édition de juin du blog de Lucky Star.

If our love's insanity, why are you my clarity ? #momojae

poussières d'étoile
Choi Momo
http://seoul.forumactif.com/t122-choi-momo-i-ll-be-the-actress-s http://seoul.forumactif.com/t116-choi-momo#514 http://seoul.forumactif.com/t124-choi-momo-82-49-777#526
the universe opens
Dim 31 Mar - 7:09

If our love's insanity, why are you my clarity ?


(366日)

- - - ☆ - - -

I remember you so well... It's almost frightening.
Your smell. Your touch. Every part of you.

Funny, isn't it ? I can't help laughing.
Even though we are apart, it’s all about you.
I didn't think Love was this painful...

- - - ☆ - - -

ความรัก - Elle avait complètement oublié. Ce futur et heureux évènement lui était complètement passé derrière la tête. Il faut dire que Momo avait d’autres préoccupations, malheureusement moins joyeuses que celle-ci. En réalité, c’était sa mère qui le lui avait rappelé, en lui téléphonant quelques jours plus tôt. Celle qui avait été sa baby-sitter et voisine de palier pendant des années allait se marier avec un riche coréen. Si la japonaise n’avait pas un minimum d’estime pour cette ainée ayant le plus que jamais cœur sur la main, elle aurait rigolé amèrement. Mais d’aussi longtemps qu’elle s'en souvienne, l’homme qu’elle allait épouser avait été le seul amour de sa vie. Comme quoi, certains y parvenaient. Mais devoir supporter le bonheur des autres... Non, certainement pas. Seulement, avant même de pouvoir prétexter un empêchement, sa charmante okasan lui coupa l’herbe sous le pied. “On ne pourra pas s’y rendre finalement. Les affaires au restaurant ne vont pas très bien en ce moment. Il faut que tu y ailles pour nous, d’accord ma chérie ? Sun Hi sera bien trop triste si tu n’y es pas.” Ah~... Avait-elle réellement le choix, du coup ? Non. Pas vraiment. Et ce fut sans la moindre once d’enthousiasme qu’elle prit l’avion le samedi suivant en direction de la Thaïlande, le cœur vide.

L’endroit était idyllique. Quasi paradisiaque. Le mariage aurait lieu dans un luxueux hôtel aux abords de la mer, qui avait été entièrement privatisé pour l’occasion. Mais même en étant plongée dans ce somptueux cadre, la japonaise ne parvenait pas à profiter, à se sentir chanceuse. Comment le pourrait-elle ? A peine entrée dans sa chambre, le coup du sort lui rappela la triste réalité... en voyant le cadeau que les mariés avaient confectionné pour leurs invités, posé à même le lit. Une magnifique composition florale sur laquelle une petite carte écrite à la main trônait. “Momo et Jisoo, merci à vous deux d’être là pour partager ce moment avec nous !” En lisant ça, la belle n’avait pu que sourire amèrement. Lorsque les invitations avaient été adressées, ils étaient encore ensemble. Jisoo était censé venir avec elle. Être à son bras. Mais visiblement, le destin en avait voulu autrement. Et le simple fait de se retrouver seule dans cette chambre beaucoup trop grande et décorée de façon si romantique... la faisait se sentir plus pathétique que jamais. Ça lui donnait envie de hurler. De presque crier à l‘aide par peur de se faire encore du mal toute seule.

“Tu es magnifique Unnie” Assure-t-elle d’un ton aussi doux que calme à travers le reflet du miroir. La future mariée lui adresse un immense sourire heureux face à son compliment. Une belle esquisse que Momo tente de rendre du mieux qu’elle le peut. Oui, même si être ici est une véritable torture... L’infime partie de son cœur encore sauvé parvient à être contente pour sa si gentille ainée. Et en tant que demoiselle d’honneur, elle se doit de faire bonne figure. De ne pas rien gâcher. C’est donc dans cet état d’esprit qu’elle suit les trois autres demoiselles en direction de la cérémonie. En arrivant dans la grande salle, elle remarque que le futur marié se tient déjà devant l’autel, en compagnie de ses témoins. Sur le moment, Momo ne fait pas vraiment attention. Elle suit simplement le pas des autres filles, d’un air absent malgré elle. Ce n’est qu’après s’être positionnée à l’opposé des garçons que machinalement, son joli minois se redresse. Quelque chose l’attire. Quelqu’un. Et la sensation est aussi puissante que complexe. C’est comme un aimant. Qu’importe que l’on soit aveugle et sourd, on réalise sa présence inévitablement. Elle ne fait même pas exprès de s’attarder sur lui. Comment le pourrait-elle de toute façon ? Jamais... Elle n'aurait pensé le revoir. Et encore moins ici...

Lorsque leurs regards se croisent, son cœur rate un furieux battement. Son ventre se retourne. Un air joliment choqué vient se dessiner sur son visage, sans qu’elle ne puisse l’en empêcher. Non... Que fait-il ici ? Est-ce que c’est elle qui débloque ? C’est une hallucination n’est-ce-pas ? Il va s’effacer. Il va forcément disparaître. Sauf que les secondes défilent sans que rien ne se passe. Des secondes aussi intenses qu’éprouvantes. Sung Jae est toujours là. Lui... et son regard noir posé sur elle. Machinalement, Momo serre plus fort son petit bouquet de fleurs contre elle... avant de finalement détourner ses yeux de lui comme si de rien n’était, indifférente en apparence. Pourtant en elle, c'est le chaos. Son cœur devient fou. Les battements s’acharnent dans sa poitrine et la compresse douloureusement.                                                                 



Featuring : @Yoon Sung Jae

gabi le loup




If our love's insanity, why are you my clarity ? #momojae Tx61 If our love's insanity, why are you my clarity ? #momojae Rar3
同じ色を求めたんだ Impossible lover - You and I, feelings that can never change. Our heart can’t overcome the words « I love you ». No matter how much we love each other, there’re two different wishes. Can’t you make me shine more than now ? My beloved person has engraved my heart with an invisible thorn.
Revenir en haut Aller en bas
the universe opens
En ligne
Mar 30 Avr - 19:14

If our love's insanity, why are you my clarity ?


(Clarity)

- - - ☆ - - -

Cause you are the piece of me, I wish I didn’t need
Chasing relentlessly, still fine and I don’t know why

If our love is tragedy, why are you my remedy?
If our love’s insanity, why are you my clarity?
- - - ☆ - - -


ความเกลียดชัง
- Dans la famille Yoon, on ne fait pas les choses à moitié, pas du tout ! Et en ce week-end de festivité en famille , tu y avais vu là l'occasion de te vider le tête , de faire la fête humblement avec tes proches pour célébrer le mariage de ton cousin. Tu en avais besoin, grandement besoin. La tête lourde de beaucoup trop de choses, tu sentais que si tu ne décompressais pas un petit peu de manière saines , tu finirais par littéralement péter un plomb. Tu n’arrêtais pas d'y penser, du matin au soir, du soir au matin, cette gifle qui claque sur ta joue, tes sentiments à demi-avoué ... Ce dernier baisé. T'avais l'air d'un adolescent en mal d'amour. Mais rien n'y paraissait, tu étais toujours aussi beau, aussi classe, aussi sur de toi, le rôle du prince charmant qui t’allait si bien. Le sourire étincelant même lorsque ta seule envie était de t’enterrer six pieds sous terre. La seule chose qui avait peut-être un peu changé était ton attrait pour les relations, tu n'avais plus envie de personne ... Tu voulais pourtant, tu t'efforçais d'aller vers les autres, tu faisais de ton mieux, mais son odeur, sa voix... Tu avais beau te convaincre comme tu le pouvais que tu la détestais plus que tout, tu finissais toujours par te faire une raison ... Elle te manque. Comme jamais. Elle devrait disparaître pourtant et tu devais te faire à l'idée de vivre ta vie sans elle ... Elle n'est pas pour toi, elle fait ressortir tout ce qui a de plus vulnérable et de fragile chez toi. Et donc ... la frustration de ne pas avoir ce que tu veux rendais tout plus compliqué. Comme un animal en cage ... Peut-être que tu étais déjà fou ?

Serrant ton cousin dans tes bras après qu'il t'ait expliqué pendant plusieurs dizaines de minutes à quel point il aime sa fiancée, tu te posais tellement de questions. Des questions qui ne t’étais jamais venue a l'esprit avant, vivant ta vie comme un adolescent ... Est ce que toi aussi un jour, tu vas te marier ? Ta mère serait tellement déçue si jamais tu ne passais pas la bague au doigt d'une magnifique femme. Est ce que tu vas vivre ta vie seul ? Est ce que tu es vraiment condamné à être ce mec horrible que ceux qui te connaisse le mieux voient ou alors ce masque insipide du mec parfait ? Tu ne sais pas ... Parce que finalement t'es même pas vraiment conscient de tout ça. Et puis toute cette ambiance si romantique, si rose, si belle ... Ça finis par presque te donner envie de vomir. Mais t'es quand même content pour lui ... Qu'il soit heureux ! Oui ... Qu'il soit heureux avec la femme qu'il aime contrairement à toi qui refuses d'aimer.

Le sourire sur le visage , radieux , t'est beau comme un dieu , tu te tiens juste derrière ton cousin , fiere comme un paon ... Quand tu repenses à toutes les conneries que vous avez fait ensemble ... c'est lui qui t'a choper en flag avec sa prof de sport alors que tu n’étais encore qu'au lycée. C'est aussi lui qui t'a fait prendre ta première pilule. Et maintenant, il marche droit ! Presque aussi beau que toi.
Et alors que tu sembles serein, tu sembles enfin ressentir un peu de bonheur à te réjouir pour lui ... Tu la vois, sans t'y attendre, comme une attaque surprise, comme une invasion. Elle ne te remarque pas, mais toi, tu la fixes, son corps avancer avec fluidité de l'autre côté de l'autel ... Mais ? Ton cœur s’accélère, tes mains deviennent moites, tu n'as plus aucune trace de salive dans la bouche... Tout explose ... T'as envie de t'en aller , de ne pas la voir , tu veux fuir comme un lâche parce que pendant une seconde, dans sa belle robe, tu t'es imaginé lui tenir la main pour l’épouser.
Cette idée te répugne presque finalement ... C’était bien fini avec elle, comme une ex avec qui tu n'es finalement jamais sorti. Quand tu penses que t'avais déjà envisager de te taper une des demoiselles d'honneur ... Peut-être que tu vas revoir tes plans finalement ... Comment draguer qui que ce soit alors que ton esprit sera absorbé par sa présence ?
Et vos regards se croisent, l'incompréhension qu'on peut lire dans vos yeux est flagrante , tu n'entends plus rien , tu ne vois plus rien a part elle ... Alors que les regards de toute l'assemblée sont rivés sur la mariée qui déambule dans l'allée ... Toi tu ne regardes qu'elle , le cœur lourd , la colère , la tristesse ... Et elle détourne les yeux.
Tu fais de même, gardant ta posture droite et parfaitement calculée, tu restes impassible ... Mais ton esprit est emporté dans un tourbillon.   

  La cérémonie se déroule dans une émotion palpable, tout le monde a les yeux rivés sur le jeune couple... Mais dans ta tête c'est autre chose, tu te poses des dizaines de questions. Qu'est ce que Momo fait là ? Pourquoi est-elle demoiselle d'honneur ? Tu connais la mariée pourtant... Tu n'avais jamais entendu parlé de Momo lors de vos repas de famille... Qu'est-ce qui les lies ? Tu vois ta mère lâcher une petite larme derrière son appareil photo... Elle est émue alors que ce n'est même pas son fils. Tu souris lorsque ton cousin se retourne vers toi ... T'es désolé pour lui, mais tu touches rien a ce qu'il se passe, la tête ailleurs ...

Les vœux, on été prononcé , les alliances ont été échangées... tout le monde est heureux, content pour eux, mais toi t'es là et ça te saoul d’être la finalement. Parce qu'elle est là... Et comme tout le monde, tu t'en vas vers le jeune couple pour les féliciter. Momo non loin de la mariée, ce n’était pas une bonne idée. Ton cousin de lance un petit sourire complice, un coup de coude contre ton bras et te taquine.
« haha ... Sung Jae , je t'ai vu la mater, tu sais ? On aurait dit que t'avais vu un fantôme ... Tu devrais tenter ta chance, on avait invité son mec, mais puisqu'il n'est pas là...»
Et , les dents serrées, tu partages son sourire ... S'il savait ... Si seulement il savait. Tu jettes un regard à Momo automatiquement puisqu'il parlait d'elle, et sans que tu ne puisses en ajouter plus, ton cousin enchaîne.
« Je vais vous présenter ... »
Il se retourne vers son épouse et aborde la Japonaise qui lui tenait compagnie.
« Momo, tu es toute jolie, Sun Hi m'as énormément parlé de toi. Je suis content que tu sois venue, vraiment ! ... »
Tu voulais l’empêcher de parler ... tu voulais qu'il se taise a tout prix ... Mais tu ne pouvais pas l’arrêter maintenant ... Il était trop tard. Tu ne voulais pas éveiller de quelconque soupçon sur le fait qu'effectivement, tu la connais déjà , parce que sinon tu devras raconter votre histoire.
« ... Je te présente Yoon Sung Jae , mon cousin et petit frère dans mon cœur ... Il habite à Busan comme toi ... »
Nerveux, tu le coupes d'un coup , il est stupide ? Il a rien suivis le mec ...
« En fait, j'habite de nouveau a Séoul maintenant ... »
Et elle aussi ... Il sourit quand même.
« Ha oui ... Tu m'avais dit, c'est récent... Bref, j'espère sincèrement que vous allez bien vous amuser ! On a organisé une belle réception pour fêter nos fiançailles ... Chez nous, on fait dans le détail , n'est ce pas Sungi ? »
Un sourire crispé s’étire sur tes lippes ... est ce que son but était vraiment de te là soit disant présenter ou de te foutre la honte ? Ce gros con ... Des fois, tu serais près à lui en coller une.
« Effectivement, on ne fait pas les choses à moitié dans la famille ... »
Le cœur au bord de l'explosion, tu tends la main vers la jeune femme ... Et tu lui souris, tu lui souris comme si vraiment, c’était la première fois que tu la rencontrais , tu lui souris comme tu aurais pu le faire lors de vos premiers rendez-vous. Tu lui souris et de ta voix la plus chantonnante, tu articules un joli.
« Ravis de faire ta connaissance »                                                            



Featuring : @Choi Momo

gabi le loup




J'ai si peur qu'elle me délaisse que j'vais tout faire pour qu'elle me déteste
J'suis son bourreau. J'suis là si jamais elle saigne ☽Tant de sacrifices, tout ça pour nous. Mais je l’entraîne plus loin vers l'amour fou. J'verse de l'huile sur le feu même quand la fumée se dissipe.Encore une fois, j'attaque en traître, j'm'entête à tester ses limites
Revenir en haut Aller en bas
poussières d'étoile
Choi Momo
http://seoul.forumactif.com/t122-choi-momo-i-ll-be-the-actress-s http://seoul.forumactif.com/t116-choi-momo#514 http://seoul.forumactif.com/t124-choi-momo-82-49-777#526
the universe opens
Mer 1 Mai - 20:26

If our love's insanity, why are you my clarity ?


(366日)

- - - ☆ - - -

I remember you so well... It's almost frightening.
Your smell. Your touch. Every part of you.

Funny, isn't it ? I can't help laughing.
Even though we are apart, it’s all about you.
I didn't think Love was this painful...

- - - ☆ - - -

ความรัก - Son cœur bat la chamade. Et pendant encore de longues secondes, elle essaie de se persuader qu’elle rêve, que tout ça n’est rien d’autre que le fruit de son imagination. Combien de fois l’a-t-elle déjà inventé lorsque plus rien n’allait ? Impossible de compter le nombre de nuits - sombres et tristes - qu’elle avait passé… et où son seul remède pour vaincre l’insomnie était de penser à lui. De s’imaginer le voir débarquer sans prévenir et se glisser sous les draps, à ses cotés et contre elle. Pourtant ici, l’illusion semble trop intacte et lumineuse. Sublime. C’est lui. C’est forcément lui. Et sans le vouloir, Momo ne peut effacer cette expression surprise de son beau visage d’habitude si peu expressif. Ses grands yeux de biche sont ronds, ses lèvres légèrement entrouvertes. Fort heureusement, personne ne la voit ainsi. Tout le monde a les yeux rivés sur l’entrée de la belle mariée. Presque comme une enfant perdue, elle répond au regard tout aussi étonné de Sung Jae, incapable d’apporter la moindre explication à tout ça. Est-ce que c’est une blague ? Est-ce que Sun Hi était au courant de quelque chose ? Ses tripes se retournent en réalisant bien vite que tout ça est bien réel et qu’elle n’a aucune issue. Sung Jae est présent à ce mariage. Alors, comme dans un reflex ultime de protection, la jolie nipponne finit par rompre le contact. Ses yeux se détournent fragilement de lui pour se concentrer sur la cérémonie. Elle reste droite et imperturbable en apparence. Seulement son esprit est ailleurs. Son esprit tout comme son cœur, qui ne cesse de tambouriner furieusement dans sa cage thoracique... à cause de cet homme posté à moins de quatre mètres d’elle. Même si elle ne le regarde pas directement, Momo ne voit pourtant que lui. Comme toujours… Momo n’a d’yeux que pour lui.

Idiot... Que fais-tu ici… ?

Elle fait de son mieux. Pour se concentrer sur ce moment si spécial qui peine à l’émouvoir comme ce serait le cas avec une personne normale. Parce qu’elle n’est pas normale, Momo. Impossible de savoir si c’est dans sa personnalité ou réellement à cause de son mal être. Malgré tout, sa poitrine se serre en entendant les vœux prononcés par ces deux amoureux en train de s’unir. Ces deux amoureux se promettant de s’aimer et d’être fidèles jusqu’à la fin de leurs jours. Elle, tout ce à quoi elle pense, c’est à cette gifle. Cette gifle que sa main avait abattue sans douceur sur la joue de l’homme à l’opposé d’elle. Elle repense à leurs mots, à leurs confusions, à son regard rempli de haine mais aussi de tristesse lorsqu’il avait fini par la retrouver de manière hasardeuse. Et tandis que le prêtre prononce un discours sur l’Amour - si émouvant qu'il en donne les larmes aux yeux à toute l’assemblée - Momo a le sentiment d’être comme le vilain petit canard. Elle peine à saisir tout ce qui est dit. Tout ce que l’homme religieux conseille pour protéger et chérir ce fameux Amour, avec un grand A. Non. Momo ne comprend vraiment pas. Elle est pourtant intelligente. Brillante. D’une logique et d’une réactivée incomparable. Alors pourquoi n’y arrive-t-elle pas ? Sans même oser regarder Sung Jae du coin de l’œil, son cœur se compresse un peu plus douloureusement. Est-ce-que pour lui aussi, ce discours est autant difficile à entendre qu’à saisir… ? Elle, elle a l’impression de ne pas venir de la même planète que tous ces gens… Malgré tout, cela ne l’empêche pas de sourire et d’applaudir lorsque les nouveaux époux s’embrassent pour clôturer cet instant magique pour eux. Même si son sourire est maigre et que ses mains peinent à s’entrechoquer joyeusement… La japonaise se force à faire bonne figure pour Sun Hi. Sun Hi qu’elle finit par féliciter, une fois la cérémonie achevée.

Elle tente de l’oublier. D’oublier sa présence. D’oublier qu’il est là. Mais comme si le sort souhaitait vraiment s’acharner sur elle, le jeune et heureux marié entre en scène une poignée de minute plus tard, sans lui laisser le moindre souffle de répit. A nouveau, son regard croise celui de Sung Jae. Et à nouveau, son corps est pris de fièvre. Elle a autant envie de courir se cacher dans un trou de souris que de lui prendre la main pour s’éclipser loin de la foule, sans même savoir ce que ce geste pourrait engendrer. « Félicitations à vous deux... » Susurre-t-elle avec une esquisse polie, inclinant respectueusement la tête après qu’il l’ait complimenté. Elle le voit venir gros comme une maison. Pitié, faites qu’ils ne les présentent pas. Qu’ils n’imaginent pas une seule seconde qu’elle et lui pourraient… « Je te présente Yoon Sung Jae, mon cousin et petit frère dans mon cœur... » Son ventre se serre. S’obligeant à garder une expression douce et polie, Momo se retrouve véritablement prise de cours. Pour la toute première fois, elle ne sait pas comment réagir. Muette, ses yeux s’obligent à ne pas regarder son premier amour trop longtemps, par peur de se trahir elle-même. Son cousin ? Lui ? Bon sangs...

Elle n’avait même pas fait le rapprochement… Après tout, des Yoon, ils en avaient pleins en Corée, n’est-ce-pas ? Et alors qu’elle peine à enregistrer tout ce qui est dit dans la conversation, sa tête tourne. L’angoisse monte  un peu plus. Ce n’est que lorsque la voix agréablement enjouée de Sun Hi résonne que Momo finit par revenir sur terre. « Rah mais ! Chéri ! Tu n’écoutes jamais rien de ce que ton cousin te dit hein !  Mais… C’est drôle, Momo a aussi déménagé sur Séoul récemment ! C’est une étudiante très brillante tu sais Sungi ? Elle a trois ans de moins que les autres élèves de sa session, un vrai petit génie ! » Affectueusement, ses doigts viennent placer une longue mèche de cheveux derrière l’oreille de la japonaise. « Nos parents sont voisins et amis à  Busan… Vous l’auriez vu toute petite, elle était tellement mignonne ! J’ai été sa babysitter pendant cinq ans je crois ? C’est ça hein, Momo ? » Hochant simplement la tête, la concernée se force à sourire du mieux qu’elle le peut, sans se risquer à prononcer le moindre mot. Ses yeux s’attardent l’instant d’après sur la main que Sung Jae lui tend. Ravis de faire sa connaissance… ? Redressant son minois vers lui, elle s’attarde malgré elle sur son sourire. Il veut… faire semblant ? Ne voyant aucune autre solution pour sortir de ce pétrin, la japonaise s’oblige à jouer elle aussi la comédie. « …Enchantée également » Murmure-t-elle finalement en détournant ses jolies prunelles noires ailleurs, lorsque sa main vient délicatement saisir la sienne pour la serrer. Et là, tout semble s’écrouler. Comme si de la lave en fusion entrait en contact avec chaque part de son être. Elle ignore complètement si lui aussi le ressent…mais lorsque leurs doigts se touchent que leurs peaux se frôlent, un frisson vient surprendre son cœur qui perd alors le plus fou des battements. Perturbée par ce contact  pourtant si simple et innocent, Momo ne peut que revenir planter ses yeux dans ceux du Yoon. Longtemps. Vraiment longtemps.

Comme si, à nouveau...
...plus rien n’existait autour d’eux.

Impossible de savoir combien de secondes défilent sans que leurs mains ne se lâchent. C’est finalement Sun Hi qui vient bêtement rompre le contact, comme un ninja romprait une planche en bois avec la main. « Ooooookay ! Je ne sais pas ce qui se passe, mais toi fais gaffe hein ! C’est mon bébé et elle n’a que vingt-ans ! » Aboie-t-elle en faignant de menacer Sung Jae avec ses petits poings serrés. Aussitôt, le cousin yoon n’hésite pas à la porter en sac à patate pour l’emmener voir les autres invités. « Allez ma chérie, on a d’autres gens qui veulent nous féliciter ! Sungi, tu es responsable de Momo à présent ! Qui sait, on se reverra peut être à votre mariage ?? A plus les amoureuuuux~ ! » Crie-t-il sans discrétion, tandis que la mariée grogne sur son dos, faisant signe avec son regard et ses doigts de garder un œil sur eux. Certainement que la scène aurait pu la faire rire, dans d'autres circonstances. Mais maintenant qu’elle se retrouve seule face à lui, Momo semble encore plus mal à l’aise qu’autre chose. Que dire… ? Que faire… ? La dernière fois qu’ils s’étaient quittés, cela avait été chaotique, comme beaucoup d’autres fois. Sans se risquer à le regarder de nouveau, elle finit par murmurer, sincèrement gênée « Je ne savais pas que c’était ton cousin. Je suis désolée… » Désolée ? Choi Momo ? Ça pour une première… Posant sa main sur le coté de sa nuque, un petit soupir lui échappe. « Je me ferai toute petite. C’est promis. Tu n’auras pas à supporter ma présence longtemps. » Assure-t-elle, déjà prête à tourner les talons. Depuis quand se soucie-t-elle autant de lui...?



Featuring : @Yoon Sung Jae

gabi le loup


If our love's insanity, why are you my clarity ? #momojae Tx61 If our love's insanity, why are you my clarity ? #momojae Rar3
同じ色を求めたんだ Impossible lover - You and I, feelings that can never change. Our heart can’t overcome the words « I love you ». No matter how much we love each other, there’re two different wishes. Can’t you make me shine more than now ? My beloved person has engraved my heart with an invisible thorn.
Revenir en haut Aller en bas
the universe opens
En ligne
Mar 21 Mai - 20:32

If our love's insanity, why are you my clarity ?


(Clarity)

- - - ☆ - - -

Cause you are the piece of me, I wish I didn’t need
Chasing relentlessly, still fine and I don’t know why

If our love is tragedy, why are you my remedy?
If our love’s insanity, why are you my clarity?
- - - ☆ - - -


ความเกลียดชัง
- Et ils t'appellent sungi , tout les deux , avec cette familiarité innocente qui tout à coup agressait ta fierté , après tout, tu étais plus jeune qu'eux ... Tu ne pouvais rien leur dire parce que de ton irréprochable apparence en découlait une politesse exagérée. Et même si ton cousin connaissait l'envers de ta personnalité, tu n'en restais pas moins entouré de beaucoup trop de monde que pour te lancer dans une quête de rébellion. Pourquoi est ce que cela te tenait à cœur que la Japonaise n'entend pas ce doux surnom familiale que tu pouvais bien porter ? ... Avais-tu honte ? Peut-être un peu, mais qu'importe. De toute façon, ce qu'elle pouvait bien penser de toi ne devait plus t'impacter n'est ce pas ? Si seulement, c’était si simple. Tu ne voulais pas qu'elle témoigne de cette scène si fragile ... Ta famille, tes proches. Elle était présente dans ton habitat naturel et intime et elle venait de tout remettre en doute.
Un amer « Je sais » avait failli t’échapper lorsque Sun Hi prit la peine de te dire que Momo était elle aussi de Séoul désormais. Et alors qu'elle te parle de la Japonaise, tout est remis en question dans ta tête ... Pour être honnête, le reste, tu ne le savais pas. Non ... Tu ne le savais pas parce que de tout ton égocentrisme, tu n'avais jamais pris la peine de t’intéresser à elle plus que ça. Tu avais pourtant la sensation absurde de la connaître mieux que personne, de savoir qui elle est, mais ... ça, tu ne le savais pas. Alors tu doutes, d'un coup, tu doutes... Tu ne sais même plus qui tu tentes de fuir, tu ne sais même plus contre qui tu mènes cette guerre de l'amour stupide. Choi Momo ... Un nom qui hante pourtant toutes tes pensées sans que jamais tu n'aies pu t'y intéresser plus que ça. Et ton cœur s'affole, violemment, plus qu'avant. Tout d'un coup ... Tu regrettais, tu regrettais tout. Tu avais pourtant juré par fierté que tu ne changerais rien si c’était à refaire, mais tu t'en rends compte, t'es le meilleur pour te mentir a toi-même... Si tu pouvais, tu l'aurais mieux regardé à la place de ne penser qu'à toi. Mais désormais, c'est trop tard.

Et pourtant, tu fais semblant, de ton sourire charmeur et innocent, un parfait acteur. Tu sers sa main dans la tienne et ce simple contacte semble raviver une flamme sur laquelle tu t'efforçais de souffler en permanence. Tu la regardes en souriant , comme si de rien était, mais dans ton esprit, tu rejoues en boucle l'histoire entière de votre relation , cette main que tu as pu tenir tant dans la passion que dans la confusion , dans le désire, dans la complicité mais aussi dans la haine et dans la candeur. Plus de 1 an s’était écoulé depuis votre première rencontre, mais chaque moment passé avec elle semblait se dessiner sous tes yeux... Et tu te rappelles encore de votre premier été passé à agir comme des adolescents amoureux ... Mais vous ne l’étiez pas ... Non, pas du tout.
Pas à ce moment là non ...
Et vos regards se figent l'un dans l’autre , comme s'il n'y avait plus que vous deux dans ce monde. Elle te manque tellement.

Et la voix de la mariée te sort de ta transe, elle t'accuse, elle te met en garde. Si elle savait, si elle savait que dans cette histoire sa petite protégée de 20 ans était la personne la plus apte ici à te faire souffrir encore. Et c'est bien cela qui rendait la situation si terrifiante a tes yeux.
« Tu sais que je suis un gars charmant non ? »
tu te voulais assurer , mais on entendait bien une faiblesse dans ta voix , comme si ton masque se brisait peu à peu, et tu souris lorsque ton cousin l'emporte. Mais ce qu'il dit te fais grimacer, comme s'il venait de dire la chose la plus stupide du monde ... T'es responsable d'elle ? Les amoureux ? N'importe quoi. Dans un sens ça t’énerve ... De l'autre, ça t'arrange, voilà un excuse offerte sur un plateau d'argent pour ne pas la lâcher. Alors que tu voulais à tout prix l’éviter, tu te rends bien compte de l’évidence ... Tu ne vas penser qu'à sa présence, la chercher des yeux à chaque seconde , ton inconscient vas quémander sa présence. Pour une fois ... Tu ne vas pas te voiler la face, même si tout en toi te signale que tu dois l’éviter, tu as aussi terriblement envie de ne pas le faire.

Et la Japonaise se montre mal à l'aise ... Mais calme, étrangement calme. Un total contraste par rapport à la dernière fois. Et tu ne peux pas faire semblant qu'il ne, c'est rien passé. Tu ne peux plus. C'est exactement le fait de faire semblant qui avait tout fait foiré entre vous.
« Ce n'est pas de ta faute ... Je ne me suis pas plus intéressé que ça a la liste des invité non plus. »
Est ce que tu partagerais la faute avec elle ? Peut-être un peu... Une grande première d’ailleurs. Le malaise est plus que palpable, comme si au-dessus de vos têtes planais une atmosphère de gène plutôt épaisse.
Et alors, elle fait mine de vouloir partir, et ça te fais mal ... Le jeu n'existe plus, est ce que sans le jeu il n'y avait vraiment plus rien ? Tu te sens seul, abandonné, et pour une fois que l'animosité n’étais plus là entre vous, tu avais la sensation qu'il fallait que tu fasses quelque chose , que tu préserves ce moment même si il ne durerait pas longtemps.
Tu avais beau ne pas croire à toutes ses conneries, tu avais envie de penser que le destin te laissais une deuxième chance de faire mieux avec la belle.
Tu ne voulais pas d'elle ici ... Et pourtant, tu voyais désormais cela comme une chance.
« Non attends ... Tu mérites de passer un bon moment ... Comme tout le monde ici »
tu ne sais même pas toi-même ce que tu racontes, ta voix est douce, tu hésites, tu réfléchis.
« Et puis ... Sur parole du marié, tu es sous ma responsabilité désormais »
Une excuse nulle, mais bien tombée.
Et tu savais que cela ne serait pas suffisant , alors avant que Momo ne puisse insister sur son désir de « se faire toute petite », il fallait que tu dises quelque chose.
« Écoute ... On a été tous les deux sur le cul de voir qu'on était tous les deux la, mais on ne vas pas tout gâcher, pas encore une fois. Je te propose que pour une fois, on laisse un peu de côté.... Tout le reste. Je suis pas en train de te demander de faire semblant, je suis juste en train d'imaginer que, puisqu'on est loin de chez nous, puisque tout le monde semble heureux, on ne devrait pas se torturer à s’éviter »
Tu n’étais pas serein dans tes mots, mais tu avais l'air sincère.
«Je ne suis pas en train de dire qu'on va faire la méga fiesta toi et moi ... Juste que ça ne sers a rien de s'ignorer comme ça. Puis je voudrais te parler ... »
Et la conclusion de ta phrase, tu ne l'avais pas réfléchie, tu la regrettais déjà.



Featuring : @Choi Momo

gabi le loup




J'ai si peur qu'elle me délaisse que j'vais tout faire pour qu'elle me déteste
J'suis son bourreau. J'suis là si jamais elle saigne ☽Tant de sacrifices, tout ça pour nous. Mais je l’entraîne plus loin vers l'amour fou. J'verse de l'huile sur le feu même quand la fumée se dissipe.Encore une fois, j'attaque en traître, j'm'entête à tester ses limites
Revenir en haut Aller en bas
poussières d'étoile
Choi Momo
http://seoul.forumactif.com/t122-choi-momo-i-ll-be-the-actress-s http://seoul.forumactif.com/t116-choi-momo#514 http://seoul.forumactif.com/t124-choi-momo-82-49-777#526
the universe opens
Mar 21 Mai - 22:37

If our love's insanity, why are you my clarity ?


(366日)

- - - ☆ - - -

I remember you so well... It's almost frightening.
Your smell. Your touch. Every part of you.

Funny, isn't it ? I can't help laughing.
Even though we are apart, it’s all about you.
I didn't think Love was this painful...

- - - ☆ - - -

ความรัก - Ses pas s’arrêtent alors qu’elle lui tourne déjà le dos. "Attends"… ? Sans vraiment comprendre ce qu’il tente de lui dire, Momo observe du coin de l’œil son premier amour, n’osant pas se retourner totalement sur le coup. Que fait-il ? Il sait que ce n’est pas bon. Aussi bien pour lui que pour elle. Son attitude est étrange. Depuis quand est-il si calme ? Si serein ? Avait-il oublié comment ça s’était terminé entre eux la dernière fois ? Sous sa responsabilité… vraiment ? N’était-ce-pas la pire excuse qu’il ait trouvé ? Malgré elle, le fait qu’il se serve en premier lieu de ça pour la retenir la fait intérieurement se moquer, étonnement plus amusée que méchante. Et contre toute attente… les mots qu’il déclame semblent peu à peu la convaincre à ne pas prendre la fuite. D’autant plus que le reste de son discours est réellement surprenant. Autant surprenant que sa façon d’agir. Si surprenant que, intriguée, la belle laisse son corps faire lentement volte face pour se retourner enfin vers lui. Elle l’observe. De son ravissant visage si neutre et si fermé. Seulement, l’expression de son regard a changé. Son regard est curieux, perdu... Mais rien ne négatif  en soi. Rien de néfaste ne semble apparaître dans la lueur sombre ses jolies prunelles noires. Ne pas se torturer à s’éviter… Est-ce-que cela signifie vraiment que sa présence ne le dérange pas ?  "Puis je voudrais te parler..." Lui parler...?

D’abord étonnée, Momo remarque cependant vite le tique que le visage de Sung Jae affiche aussitôt. En devinant beaucoup trop aisément son trouble, elle ne peut s’empêcher de rire sur le coup. Un rire faible. Doux. Un rire timide qui ne cherche pas à blesser. « Tu regrettes n’est-ce-pas… ? Les derniers mots que tu viens de dire. » Murmure-t-elle, presque malicieuse, sans même s’en rendre compte. Un soupir lui échappe ensuite, tandis que son regard vient observer la foule heureuse non loin d’eux. Une discrète esquisse ose étirer ses lèvres, tandis qu’elle ne lui offre comme vision, qu’un simple et harmonieux profil. « C’est drôle… Je ne pensais pas tomber sur un visage familier ici. Encore moins le tien. » Ajoute-t-elle en regardant le couple de mariés rire aux éclats avec d’autres invités. « Je crois... que je suis contente. » Ose-t-elle admettre, contre toute attente. Comme un secret. Un secret qu’elle peine à croire réel sur le coup. N’est-ce-pas surprenant… ? Elle était arrivée ici le cœur si lourd, si suffocant. Encore une fois… et malgré tout ce qui avait pu arriver entre eux… Sung Jae parvenait à dénouer son mal être. Sung Jae arrivait à la faire se sentir mieux. Revenant l’observer, le sourire toujours aux lèvres, Momo semble tout à coup plus légère. Apaisée. Certainement qu’elle serait toujours comme ça, si seulement ils n’avaient été pas aussi idiots tous les deux. S’ils se donnaient enfin une chance. En voyant tout le monde se diriger vers la grande salle de réception, sa légendaire poker face revient tout de même. Elle se racle joliment la gorge. « Bon. Tu viens du coup… Sungi ? » Finit-elle par murmurer en insistant bien sur le surnom, rien que pour l’embêter. Sans se soucier de sa réaction, elle prend le pas avant lui, une esquisse adorablement démoniaque ornant son doux visage... sans qu’il ne puisse la voir.

Forcément, les témoins et les demoiselles d’honneur partagent la même table. Et lorsqu’elle remarque que leurs deux noms sont à cote à cote, son regard ne peut que scruter au loin un marié beaucoup trop souriant. Il l’avait fait exprès. Certainement qu’il l’avait changé au dernier moment, vu comment l’une des demoiselles d’honneur semble beaucoup trop déçue de ne pas être aux cotés du Yoon. Face au sale regard qu’elle lui adresse lorsqu’elle s'assoit à coté de son premier amour, Momo ne peut que s’incliner en expliquant simplement, d’un air aussi enfantin que posé « Navrée. Je suis sous sa responsabilité. » Et elle la voit partir, fulminant de l’autre coté de la table… laisse un rictus léger étirer ses lèvres. Ses yeux s’abaissent ensuite vers le bouquet qu’elle tient toujours entre ses mains, posé sur ses cuisses. Elle caresse distraitement les pétales en entendant l'arrivée des mariés, aussi sage qu’une image. Elle ne le regarde pas. Pas qu’elle ne veut pas. Pas qu’elle a peur. Mais peut être que ce n’est pas une bonne idée. Sans parler de rancœur ou de haine, elle n’a pas envie de se faire du mal. De se laisser trop tenter à lui prendre discrètement la main sous la table, pour la caresser de la sienne... du bout des doigts. Certainement qu’elle le voudrait. Certainement qu’elle en crève d’envie.

« Ta famille semble très gentille. » Finit-elle par murmurer, du bout des lèvres. Et puis, sans prévenir… « Est-ce-que tu me détestes ? » Finit-elle par demander, tout bas. Indirectement, elle lui donne une chance de parler comme il l’avait indiqué plus tôt. Son regard reste rivé sur les fleurs, qui commencent à s’abimer à cause de ses caresses pourtant douces. Comme si elle n’était bonne qu’à faire mal, malgré elle. Même quand elle ne le souhaite pas. « Moi oui. Je te déteste... Presque autant que je tiens à toi. » Ce n’est pas parce que je ne le montre pas... Ce n’est parce que je le dis pas… que je ne ressens totalement plus rien. Pas quand c’est toi. Toi, tu y arrives encore. Mais tu es en retard. Idiot. Pourquoi es-tu aussi en retard…? Moi, je t'aimais si fort... « …Tu me manques. » Achève-t-elle d’une voix à peine audible, juste avant que les mariés ne fassent leur entrée sur une musique enjouée. Comme si de rien n’était, Momo lève la tête pour les observer. Momo applaudit avec un semblant de sourire, cassée et meurtrie de l’intérieur.  


Featuring : @Yoon Sung Jae

gabi le loup


If our love's insanity, why are you my clarity ? #momojae Tx61 If our love's insanity, why are you my clarity ? #momojae Rar3
同じ色を求めたんだ Impossible lover - You and I, feelings that can never change. Our heart can’t overcome the words « I love you ». No matter how much we love each other, there’re two different wishes. Can’t you make me shine more than now ? My beloved person has engraved my heart with an invisible thorn.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
the universe opens
Revenir en haut Aller en bas

If our love's insanity, why are you my clarity ? #momojae

Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» love and hate
» Habbo Love 2007 = Pourrave
» all you need is love
» Le clip love game :)
» Manifestation au resto love love.


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-